lundi 25 février 2008

Histoire de l'œil

Scott Walker. Scott 3 (1969)
Max Ernst. 2e planche de Troisième poème visible (Une Semaine de Bonté, 1934)
Agatha Christie. Le Miroir se brisa. (Ed. Librairie des Champs Elysées, coll. Club des Masques, 1966)
The Eye de David Moreau et Xavier Palud (2008)




4 commentaires:

jimmy a dit…

l'oeil est l'incarnation du mal dans mon oeuvre cinématographique favorite (2001:l'odyssée de l'espace, Hall) et littéraire (le seigneur des anneaux, Sauron), il est l'interface qui distingue le vu du voyeur, l'outil sensitif le plus indispensable(75%des capteurs sensoriels pour la vue le reste aux autres sens) et il traîne derrière lui tout un tas de symboliques... bien joué pour ce post losfeld ;-) clin do'eil au passage, mais j'aurai rajouté à ces jolies photos une de l'oeil mythique qui ouvre Blade Runner, si beau et si lourd de sens dans l'oeuvre...

losfeld a dit…

Merci pour les références! De toute façon ce sujet, comme celui sur les croix/seins sera en perpétuelle évolution donc l'histoire de l'oeil ne s'arrête pas là, see you l'ami.

anitaa a dit…

Ah bravo et merci !
Je trouve pas mal de références d'yeux sur Myspace il faut que je collecte correctement :)

Andréa a dit…

L’œil … sans doute la plus fascinante parcelle de notre corps, je trouve une photographie en gros plan d’un œil presque aussi indécente que n’importe quel image porno, tant les replis de la paupière m’évoque un vagin avec en son centre un anus qui se dilate selon l’intensité de la lumière, mais je m’égare, je m’égare beaucoup même ^^