samedi 26 avril 2008

No Wave

Je n’ai rien connu de la No Wave, né trop tard, mais ce « mouvement » musical est tout ce par quoi je jure, à l’heure où la musique me fait globalement chier, je me replonge dans ces hurlements, ces divines distorsions, ce mur de bruit et de rage juvénile. La compil No New York, pierre angulaire produite par Brian Eno dès 1978 ravit mes tympans las. Teenage Jesus & The Jerks, DNA, Mars, Contorsions, Y Pants, Suicide, Glenn Branca, Theoretical Girls et bien d’autres ont l’art d’injecter directement dans mon cerveau tout un univers décadent et disparu depuis 1980, ou qui ne survit que par l’esprit de quelques uns comme Thurston Moore de Sonic Youth, dont le livre sur la No Wave vient de paraître.

Arto Lindsay est aussi cher à mon coeur qu’Hendrix ou Billie Holiday. Lydia Lunch reste à jamais une poétesse et tout simplement une femme exceptionnelle, même si ses disques ont à mes yeux perdu de leur grace en diluant leur rage dans le romantisme très noir. James Chance, ce petit con de gueulard blanc qui singe James Brown sur des sons de guitares distordus et saturés, et qui donne encore des concerts de nos jours, pathétiques paraît-il… Quelle importance, j’avais 1 ou 2 ans quand l’esprit de la No Wave a sombré…
Voici également quelques scans tirés d’un ouvrage de Bob Nadoulek paru en 1979, pleine période No Wave. J’ignore un peu qui est ce Bob, j’ai cru comprendre qu’il était proche de l’esprit des situ ; Laurent Chollet cite ce livre dans la bibliographie de L’Insurrection situationniste.


Now listen...
Lydia Lunch "Atomic bongos"(thanks aschenputtel85)

DNA "Detached" (extrait du film Downtown 1981) (thanks happysoaps)

James Chance and The Contortions "I Can't Stand Myself" (thanks imarobot7)

7 commentaires:

manuel a dit…

I recently saw Lunch in films by Richard Kern and Nick Zedd.

losfeld a dit…

Damn nice!

Dr Orlof a dit…

Bob Nadoulek est également cité dans "l'anthologie de la subversion carabinée" de Noël Godin (qui vient d'être rééditée : que ça se sache!. Outre le titre que tu cites, il recommande "Désobéissance civile et luttes autonomes" (ed :librairies alternatives et parallèles).
Je doute qu'il soit très facile à trouver!!

mister M a dit…

encore et encore que du bon.
mais comment est ce possible?

"l'anthologie de la subversion carabinée"
ça c'est une bonne nouvelle, il faut le trouver de toute urgence!
peut etre même le voler, oui le voler. merci Dr orlof

Anonyme a dit…

DNA DNA DNAAAAA!!!

jimmy a dit…

c'est autour d'un whisky dans mes souenirs que sir losfeld m'a fait connaitre cette compil' NO NEW YORK - un album qui a totalement révolutionné ma conception de la musique. Distorsions en Mide Mute qui crachent les crispations et contorsions de la main tremblante sur la guitare- rythme déstructuré, énergie juvénile d'outre-tombe en mal de puissance, voix cassée qui semble renaître à chaque instant, cuivres animals... Une vraie perle qui comble souvent ma solitude, et qui se défonce à ma place lorsque les extrémités me rejètent ...
je me permet de glissser ce lien à mon commentaire: http://jimmy.artblog.fr/132721/J-J-De-La-Douleur-nostalgie-de-l-aube-du-XXI-siecle/
il s'agit d'un morceau que nous avons fait avec mon pote jeanH - in-du-bi-ta-ble-ment inspiré no wave et qui peut peut être satisfaire des âmes en mal de son désaccordé... ce n'est bien sûr qu'un enfant consanguin de plus, qui se cache su le net, ne pouvant pas exister en notre XXI ème siècle trop propre...

Les articles sur les prestations live sont vraiments excellents, tout comme les vidéos, je dis chapeau bas sir losfeld! , et encore merci pour cette découverte, on t'en sera (avec jean) à jamais reconnaissant.

losfeld a dit…

Bon courage pour tirer l'anthologie de Godin, prévoyez des poches profondes et solides, mais sous le pavé la plage, un putain de livre en effet!
Merci à toi monsieur Jimmy, de me laisser des commentaires écrits avec des vraies phrases et, ravi de t'avoir fait découvrir toute cette crasse divine de DNA et consorts, continuez à vous en inspirer!