lundi 21 avril 2008

Interview Eric Losfeld, Jean-Jacques Pauvert, Lucien Bodard

Voilà un post qui pourra intéresser 2 ou 3 (pas beaucoup plus) de mes lecteurs connus (et peut-être quelques un des 90% d'autres lecteurs anonymes qui ne se sont jamais manifestés... damn lurkers...). On va faire dans le cradingue cette fois, pas de belles images mais du contenu pas courant. Pour avoir fait un assez gros boulot universitaire sur Eric Losfeld, je peux vous dire qu'il faut se bouger le cul pour retrouver des interviews du bonhomme. Ses mémoires étant parfois bourrés d'inexactitudes (pour ne pas employer de termes comme "mythomanie"), j'ai écumé les bouquinistes à la recherche de revues de l'époque, poussant même le vice jusqu'à visiter les géniales archives de l'IMEC (dont le fonds Losfeld est hélas assez pauvre et rangé comme ma chambre après une douzaine de tsunamis)... au final 4 ou 5 entretiens de diverses longueur, dont celui-ci, plutôt court mais intéressant tout de même pour son contenu croisé avec d'autres francs-tireurs de la quéquette et de la subversion de l'époque. Crado donc, scan de photocopie, mais on s'en fout, hein...

nb: pis manque la fin de l'interview de Pauvert...


Extrait de Moi n°21, 1971.

15 commentaires:

Anonyme a dit…

As-tu bien reçu mon mail à propos de l'article sur Losfeld dans le "Pilote" Hors série sur mai 68 ?

BF, Grenoble

losfeld a dit…

Yes merci beaucoup!

Clifford Brown a dit…

Merci! Très sympa cet article. C'est vrai que le bouquin de Losfeld est un peu décevant quoiqu'assez truculant dans les propos souvent excessifs du bonhomme!
Alors, c'était quoi cet "assez gros boulot universitaire" au fait?

losfeld a dit…

Un mémoire d'une centaine de pages sur son travail éditorial. Je garde ça sous la main pour une éventuelle publication, enfin si je me décide à le retravailler un peu. J'avais rencontré sa fille l'éditrice Joëlle Losfeld qui m'a accordé un long entretien. J'ai aussi essayé de reconstituer le catalogue Losfeld en ajoutant ce qui manquait dans celui qu'on trouve à la fin de ses mémoires et en rectifiant les nombreuses erreurs de dates.

Clifford Brown a dit…

Et bien j'éspère vraiment que nous aurons le plaisir de lire cette étude un jour!!

Jan a dit…

Il y a un bouquiniste a Bruxelles qui a la totalité de les publications de Losfeld documené.

Il s'agit de http://www.artandpopularculture.com/Disc_O_Sold

Jan

losfeld a dit…

C'est bon à savoir merci

le_ver_do a dit…

Comme quoi la fac t'auras servi à quelque chose en fin de compte Monsieur;)

(j'aime bien mes commentaires inutiles :p, comme je ne connais aucun de ces auteurs, photographes, actrices, ou encore mannequins...je reste dans le "rien à voir avec la choucroute")

Mais j'apprends, j'apprends... : = )

Vincent a dit…

Merci pour ce document précieux. Vous pourriez peut être reprendre en ces lieux quelques bonnes feuilles de vos travaux universitaires... J'aurais en tout cas plaisir à vous lire sur ce sujet.

Anonyme a dit…

Merci pour ces scans : les propos de Pauvert sur la censure sont remarquables. J'ignorais qu'il avait publié exprès un livre porno médiocre pour que personne ne puisse arguer de sa qualité littéraire - paravent trop subjectif pour dire qu' "une certaine" censure, celle du bon goût, est possible.
Arnaud

losfeld a dit…

le_ver_do: Content de voir qu'un type comme moi sans la moindre notion de pédagogie peut t'apprendre des choses sur la choucroute ou autre chose...
@vincent, peut-être pas dans l'immédiat mais pourquoi pas un jour. Merci pour votre intérêt.
@arnaud: Pauvert et Losfeld étaient très éloigné quant à leurs positions sur la censure, c'était d'ailleurs une des raisons principales du conflit qui les a tjs opposés... un combat d'opprimés entre eux quoi...

Clifford Brown a dit…

A propos de la censure dans les années 1930-70, le bouquin de JJ Pauvert où il raconte son boulot d'éditeur ("La Traversée du livre" paru il y a quelques années) est vraimlent passionnant. On y croise d'ailleurs 1 ou 2 fois un Eric Losfeld pas forcément à son avantage !

A propos de Bruxelles, j'y ai passé quelques jours il y a bien 7 ou 8 ans, faire les bouquinistes était un régal, de superbes boutiques et surtout des prix 30 à 50% moins cher qu'en France. Je ne sais pas si depuis l'arrivée l'euro c'est toujours le cas...

losfeld a dit…

Losfeld pleurnichant à ses procès, en effet Pauvert s'est lâché... Il était parait-il plus modéré dans le dernier tome de ses mémoires, qui ne paraitra peut-être pas d'ailleurs...
J'irai bien chiner vers Bruxelles moi aussi... mais je reviendrais sûrement fauché...

FABIEN * BLACK CAT BONES a dit…

Arf, je decouvre ton blog un peu tard. Anyway, quel regal ! J'y suis venu en cherchant des infos sur certaines publications de Losfeld, etant actuellement en train de lire son auto-biographie.

losfeld a dit…

Merci pour le compliment! Son autobio est plutôt savoureuse mais pleine d'inexactitudes hélas. Enfin ça reste un grand bonhomme!