dimanche 15 juillet 2012

Loro - Sale temps pour mourir

Le Carrefour se refait une culture BD à coup d'un euro dans les dépôts-vente... On découvre Loro (eh oui) avec émerveillement. Sacré privé que ce Dopeulapeul, vicieux et inefficace au possible, Marlowe du pauvre courant après les dollars et les jolies pépées. Si on recroise du Loro on vous le fera savoir !

Ed.Dargaud, coll. Pilote, 1982.















7 commentaires:

ROBO32.EXE a dit…

Aaaaaah ! Dans mes bras, Lolo ! Car le Loro (jean-marc de son petit nom), c'est un grand de la bédé...
...mais un grand malheureusement bien oublié de nos jours... faut dire qu'il a eu une sacrée déveine, fin des années 80 et jusqu'à sa mort. Il a turbiné pour des cacahouètes dans la publicité à Perpignan, avant de donner des cours de dessins puis de faire le caricaturiste pour le journal Minute. Je crois savoir qu'il n'en était pas très fier... mais bon, avec des amis comme Serge de Beketch ou ADG, il aurait dû s'y attendre...
Bref, passons... de Loro, en plus des Abel Dopeulapeul (dont la secrétaire, une blonde à lunettes, était calqué sur sa compagne de l'époque, une vraie pineupe !), je ne peux que te conseiller sa bande Sweet Délice, qu'on trouve dans quelques numéros de Pilote, et puis aussi son Déboires d'Outre Tombe, datant de l'époque où il travaillait pour les revues Creepy, Eerie et Vampirella...
Voila, voila !
(désolé, j'suis un peu trop fan ;-)

losfeld a dit…

Ne sois pas désolé, ta culture infinie me fascinera toujours... tu peux déblatérer ce genre d'infos autant que tu veux dans mes commentaires ;)

Franck Jammes a dit…

J'ai déjà vu des pages de cet auteur dans un mag en noir et blanc (limite fanzine). Au premier abord, j'étais rebuté et puis j'ai bien aimé cette parodie d'histoire de détective. Si je remets la main dessus...

Li-An a dit…

L'univers et le dessin de Loro me fascinait dans mon adolescence - son graphisme est orienté US et pas franco/belge - mais je n'ai jamais vraiment été fan. Un peu trop artificiel pour moi.
Par contre, on retrouve régulièrement son nom dans le bouillonnement des années 70 et les multiples projets de revue et même dans la SF avec Opta. Je serai très curieux de lire une bio sur lui et son travail.
On voit bien qu'il est dans un esprit humour référencé très Pilote avec un graphisme qui lorgne déjà vers autre chose - tous les trucs que Futuro et les Humanos vont importer des USA - sans qu'il ait réussit à en faire quelque chose de vraiment innovant et marquant.

Eole a dit…

Merci pour ces images, je découvre cette album. J'aime bien el dessin, un brin daté mais on sent beaucoup de potentiel. Merci pour les infos aussi, très instructif.
Cette collection est plus que recommandable dans son ensemble.

Anonyme a dit…

Pour ma part ,le plus talentueux des dessinateurs français,avec de Beketch ,ses mémoires d outre-tombe sont une réussite totale.

Anonyme a dit…

Pardon c est déboires que je voulais écrire.