samedi 9 mai 2009

José Bénazeraf - L'Eternité pour Nous

Voici quelques images de L'Eternité pour Nous (ou Le Cri de la Chair) de José Benazeraf, avec la troublante Monique Just, la plantureuse Sylvia Sorrente (que l'on retrouve chez Franco ou Margheriti) et le grandiose acteur et réalisateur Michel Lemoine...
Le film est une adaptation d'un roman du sous-estimé G.J. Arnaud, l'histoire d'un couple qui débarque dans une auberge, lui (Michel Lemoine) pour y jouer du piano, elle (Sylvia Sorrente) pour l'attendre et voir ses sentiments s'émousser. Entre eux, il y a un mourant, le mari de la patronne (Monique Just, fascinante dans l'oscillation entre dureté et douceur, mystère et désir affirmé), condamné à passer ses derniers jours dans une chambre à l'étage. Intrigant chacun à sa façon, le vieil homme va créer, malgré lui, autour de sa chambre funèbre, un jeu d'amour et de mort dont il ignorera tout. Je n'en dirai pas plus. Benazeraf est un cinéaste rare, trop rare pour que je vous prive du plaisir de le (re)découvrir.

Un extrait.

9 commentaires:

x a dit…

Beautiful :)

ROBO32.EXE a dit…

Béna trop rare, certain, mais G.J. sous-estimé, par contre, non, surement pas. C'est l'écrivain special police le plus apprécié, avec Dard... et à juste titre.
Quant à l'éternité pour nous, c'est, si ma mémoire est encore en état de fonctionner correctement, son tout premier roman au fleuve... une date !

losfeld a dit…

Le plus apprécié par qui robo? Quelques tordus comme nous qui hantons les bacs à 1 euro. Sorti de la Compagnie des Glaces, rien n'est réédité par exemple, contrairement à Dard

ROBO32.EXE a dit…

Apprecié par Michel Lebrun qui tartine toujours de longs articles sur lui dans ces almanachs du noir, par les amis du polar, par les anthologistes de toutes sortes, par la télé (voir le nombre d'adaptations pendant les années 80), etc... Coté rééditions : une intégrale G.J.Arnaud en omnibus par Brussolo au Masque. Bon, c'est pas énorme, rien à voir avec Dard qui est "hors catégorie" mais faut pas oublier que le milieu du polar, contrairement à la sf, c'est l'apathie la plus totale. On dirait qu'il n'y a plus de mémoire. Très peu de rééditions et seul les thrillers (de merde en 600 pages) et le noir moderne pour vieilles filles (de merde) à la fred vargas semblent intéresser les éditeurs. Quant à special police (et ne parlons pas de Un Mystere ou de la Série Noire avant Manchette), hormis Dard et Arnaud, je ne vois pas qui est sorti de l'oubli des bacs à 1 euro ou de l'ultra-cotation des papy la brocante. C'est tout de même une collec' avec du Audiard, du Lesou, du Bastiani, du G. Morris, du Alain Page, du Julien Sauvage, du Joel Houssin, du Kââ (réédité en Masque aussi, par Brussolo), etc... pas du jus de fiotte bordel !

ROBO32.EXE a dit…

(en même temps, les amateurs de vieux polars, ce sont des hordes de gonzes saboulés aux puces qui hantent les bacs à 1 euros aux cotés du fan club de Bob Morane et des inconditionnels de Jimmy Guieu. Bref, la creme de la culture francophone :)

Dr Orlof a dit…

Haha, un bel hommage à Don José, voilà qui ne peut que me faire plaisir. Mais j'avoue que je n'ai pas vu ce film là. En revanche, je te conseille ces merveilles que sont "Joe Caligula" (avec Gérard Blain) ou encore l'étonnant "la nuit la plus longue"...

ROBO32.EXE a dit…

je dis des conneries et personne pour me corriger ! ah ben merci ! L'éternité pour nous, c'est le deuxième Arnaud, pas le premier. je m'en vais de ce pas me fouetter la couenne avec des orties.

losfeld a dit…

Non non ça ira va pas t'abimer, enfin sauf si tu y trouves ton plaisir...
Merci pour les infos en tout cas

Anonyme a dit…

Hi there, I read your blogs on a regular basis.
Your story-telling style is awesome, keep up the good work!



Visit my website - Learn More